samedi 29 août 2015



un terrain vague jonché de détritus,
le chant des cigales et la fin de l'été -
un certain vague à l'âme

lundi 24 août 2015

Poème A la Queneau


Ce matin, fatiguée de moi,
ma tête m'annonce
qu'elle part en vacances.
A mon air dépité, et ça se voit,
elle m'assure qu'elle m'enverra
une carte postale du séjour.
Je n'ai donc d'autre choix
que d'attendre son retour.

Pour un art poétique


Prenez un mot prenez en deux
faites les cuir’ comme des oeufs
prenez un petit bout de sens
puis un grand morceau d’innocence
faites chauffer à petit feu
au petit feu de la technique
versez la sauce énigmatique
saupoudrez de quelques étoiles
poivrez et mettez les voiles
Où voulez vous donc en venir ?
A écrire Vraiment ? A écrire ?
Raymond Queneau